FERRARI 365 GT/4 - 1974

V12 - 4,4 litres 4 ACT, 350 ch

L'une des 388 livrées en conduite à gauche

( English)

Ci-dessus : notre 365 GT4 proposée à la vente

 

Le Shah d'Iran, le Sultan de Brunei, le Prince Bernard de Hollande, mais aussi Sir Mick Jagger possédèrent une Ferrari 365 GT/4,

la plus chère du catalogue Ferrari à cette époque. Enzo l'avait d'ailleurs choisie pour lui-même ... Le choix du Roi en quelque sorte !

 


Le modèle:

 

La 365 GT4 2+2 apparut au Salon de Paris 72. Elle est à la fois une grande classique et un modèle unique en son genre chez Ferrari : ce coupé deux portes à 4 places confortables, bénéficie du V12 double-arbre de la Daytona (à peine assagi), d'une puissance généreuse de 350 chevaux. Son style intemporel et original est d'une pureté sans égale. Cette Ferrari a été conçue pour un usage de grand tourisme décontracté et raffiné, dans un luxe impressionnant.

 

Elle demeura d'ailleurs pendant toute sa production le modèle le plus cher de la gamme Ferrari.

 

Elle succèdait à la 365 GT 2+2, surnommée par certains "Queen Mary" pour ses dimensions un peu majestueuses. La nouvelle voiture est moins longue, moins haute, et cependant plus habitable. Mais surtout, elle innove à la fois pour la mécanique - moteur tout alliage à 4ACT et 6 Weber issu de la Daytona, d'ou sa dénomination GT/4 - et pour le coup de crayon magistral de Leonardo Fioravanti, maître-styliste de Pininfarina, créateur de la Daytona, de la BB, et de la 288 GTO.

Basée sur le châssis de la 365 GTC4 allongé de 20 centimètres (et voie arrière élargie), avec un espace intérieur supérieur à toute autre Ferrari, elle est cependant 20 cm plus courte et donc plus manoeuvrable que sa devancière.

 

La suspension est à quatre roues indépendantes et correcteur d'assiette à l'arrière, combinée à une excellente direction assistée et à quatre disques ventilés assistés qui assurent une décélération puissante du vaisseau.

Le V12 de 4,4 litres tout alliage à 4 ACT (tipo F101 AC) est à peu de choses près celui de la Daytona, avec les carburateurs replacés en position horizontale et un carter humide ; il ne développe pas moins de 350 chevaux, autorisant une vitesse maximale de plus de 240 km/h, avec une souplesse surprenante et une aisance grisante à prendre de hauts régimes.

 

Les roues à papillon central et moyeu Rudge issues des Ferrari de compétition, confèrent à cette automobile une classe extraordinaire. Les versions 400/412 qui lui succédèrent n'offraient plus que de simples roues à cinq écrous, perdant aussi le tableau de bord bois, et le splendide alignement des six feux arrières ronds, trois de chaque côté - qu'on retrouve uniquement sur les 365 BB -, remplacé sur les 400 et 412 par un ensemble plus économique et plus commun de quatre feux. 

Les six carburateurs Weber horizontaux ont permis à PininFarina de dessiner une ligne élancée où le capot offre une immense surface basse et plane que surplombe un pare-brise très incliné. Chaque pièce de la carrosserie est de proportions magnifiques et semble sculptée dans l'acier ; en réalité les ouvrants avant et arrière sont en aluminium pour plus de légèreté.

Le dessin de la carrosserie n'a pas pris une ride ; l'échancrure qui ceinture la caisse, également présente sur la Daytona, partage la carrosserie en deux volumes pour l'alléger visuellement. Les groupes optiques s'escamotent dans le capot par commande électrique, et la grille de calandre dissimule deux anti-brouillards. La partie arrière du pavillon est superbe avec des montants de custode particulièrement fins. Plus le temsp passe, plus ce dessin révèle sa justesse de proportions et son équilibre parfait entre modernité et classicisme.

 

Le poids est donné pour 1500 kg. A noter que les versions suivantes pesaient 150 kg de plus. Le comportement est sportif et confortable à la fois, grâce aux 4 roues indépendantes et au correcteur d'assiette oléopneumatique complétant les amortisseurs Koni et la barre anti-roulis. Dans un confort de limousine, le kilomètre départ arrêté est réglé en à peine 25 secondes. C'est bien une Ferrari, dans tous ses chromosomes, mais, disons, avec une luxueuse rasade de Bentley Continental...

 

Ce modèle est une aubaine car tout en étant une référence historique dans l'histoire de la marque, conçu et produit par surcroît à l'époque du Commendatore - donc une authentique Ferrari Classique douze cylindres, construite à la main par des techniciens d'élite - , il est actuellement de loin le plus abordable de toutes les Ferrari à moteur V12, tout en étant l'un des plus rares : sur les 388 construits en conduite à gauche nous estimons qu'il en reste à peine deux cents cinquante en très bel état d'origine. Chacun appréciera l'intérêt de profiter de cette anomalie temporaire du marché avant que l'offre se raréfie. 

 

C'est en plus une auto parfaitement utilisable et qui suscite partout où elle se montre l'admiration pour sa ligne et sa qualité de construction. Evidemment, comme toujours, choisir un très bel exemplaire soigneusement entretenu est essentiel.

 

 


 

La voiture offerte à la vente :

 

 

 

Des lignes et des proportions majestueuses, une Grand Tourisme dans le sens le plus noble, qui marie puissance, beauté et classe

 

 

Cette voiture est finie en un rare gris profond nuancé de bleu, avec sellerie intérieure en cuir noir. Elle dispose bien sûr de la traditionnelle boîte mécanique 5 vitesses, contrairement à beaucoup des 400 et 412 qui ont suivi, ce qui constitue un avantage aussi bien pour le plaisir de conduite que pour l'efficacité et pour la noblesse de conception. Dans l'optique d'un investissement, la boîte mécanique est un des atouts majeurs des Ferrari Classiques.

 

Cette voiture a été vendue neuve en Italie, avant de se retrouver aux mains d'un collectionneur Allemand, que nous avons persuadé de nous la céder. Cet exemplaire est en effet parmi les plus beaux. Son intérieur en cuir noir est d'origine, et en excellent état de conservation, signe d'un suivi d'entretien soigneux. Les moquettes sont bleu sombre ; il est probable qu'elles aient été remplacées par des neuves durant la vie de la voiture. La peinture a été refaite dans cet élégant et rare ton gris profond, avec une nuance de bleu, qui varie mystérieusement selon la lumière ambiante. Les panneaux de carrosserie sont très bien alignés, un indice rassurant d'une vie à l'abri des aléas pour une voiture de collection.

Le moteur est en excellent état de présentation et d'entretien, et son numéro est évidemment du type exact, ainsi que sa séquence dans la série du modèle - on sait que la plaque constructeur ne comporte pas le numéro de moteur pour ce modèle. Le kilométrage lu au compteur est de 72 500 km, et bien que non documenté, il est vraisemblablement correct, si l'on examine le dessous de la voiture, propre et sain, et en se fondant aussi sur le fonctionnement et la conduite de cet exemplaire, un régal pour la puissance énorme du V12, la sonorité noble, irremplaçable, des échappements, et la précision des commandes et des trains roulants.

 

Cette voiture est siutée à Paris et dispose de document d'immatriculation européens (Allemands).

 

L'utilisation d'une automobile aussi somptueuse vous transporte dans l'univers de prestige et de luxe sportif qui fut l'apogée de Ferrari, c'est une sensation grisante et un plaisir durable pour un passionné d'automobile, tandis que le prix reste étonnamment modique pour le moment. La cote de cette version a été longtemps influencée par celle des 400 et 400i (injection) et des versions à boîte automatique, plus modernes mais de valeur bien moindre pour le collectionneur.

 

Ce modèle - parfois décrit comme une Daytona 4 places ... - sera vraisemblablement l'un de vos préférés à conduire et un investissement extraordinaire que vous ne regretterez jamais, une Ferrari classique "patrimoniale".

 

 

Cette Ferrari dispose d'un des plus beaux moteurs V12 de l'époque classique de la marque, le V12 de la Daytona, triple vainqueur au Mans en GT.

Une élégance rare. Les roues à fixation centrale sont spécifiques à cette première version, la 365, et proviennent directement des Ferrari de compétition

 

 

 

Les six feux arrière, digne d'une dream-car de styliste, sont uniques à cette version: les 400/412 n'en ont que 4. On ne les retrouve que sur la biplace 365 BB.

 

PRIX : 150.000 €

 

AUTODROME PARIS Spécialiste Lamborghini - Pagani Automobili - Automobiles Classiques - Tel: +33 (0)630 096 491 / +33 (0)686 699 827

 

LISTE COMPLETE : AUTOMOBILES CLASSIQUES DISPONIBLES

VOTRE AUTO A VENDRE ? Nous recherchons Lamborghini V12, Ferrari, Mercedes, Maserati, Aston-Martin, De Tomaso.

Quelques automobiles que vous auriez pu acheter chez AUTODROME Paris ou Cannes...

 

ACCUEIL    HOME

 


FERRARI 365 GT/4 - 1974

 

V12 - 4,4-litre 4 ACT, 350 HP

 

one of only 388 in LHD

 

 

Please see pictures here above in the French section

 

The FERRARI 365 GT4 2+2, powered by a wet-sump version of the Daytona engine, was designed by Leonardo Fioravanti (for Pininfarina), the genius who penned the Daytona and the 365 BB. Compared to its predecessor the 365 GT "Queen Mary", this model has a lower and shorter bodywork, with a completely innovative, sleek and elegant style : it is now understood as a sheer PininFarina Masterpiece.

This automobile is a luxurious palace powered by the most famous engine in the world, and built in limited edition : hardly 400 examples in LHD, which is less than the Daytona, or 330 GTC. This is actually the very last Ferrari V12 thoroughbred below 200.000 €. Manual 5 speed gearbox, 340 BHP and disk ventilated brakes all-round makes it a thrilling experience to drive. Powered by the 4-cam V12 used in the Daytona (with horizontal carburetors instead of vertical), the 365 GT4 2+2 boasts central-lock wheels taken from the racing Ferraris, and the row of six rear lights shared with the fabulous 365 BB ; this model only exists with manual 5-speed gearbox.

This version is the "original edition", which should not to be confused with the later versions 400, 400 i, and 412, (some fitted with GM automatic gearbox), fitted with more common 5-bolt wheels, and lacking the exclusive and classy arrangement of 6 rear lights...

No pleasure can replace the driving experience of a Classic V12 Ferrari, and in addition, when you are confident that your investment is safe, the satisfaction is complete.
The 365 GT4 with its legendary powerplant is quite simply the very last Enzo-era V12 Ferrari at this level of price. When you consider that the Testarossa was a Fiat-era model, of which over 7000 have been built, it is easy to see that the 365GT4 is an extremely rare and desirable Classic Ferrari. The market value of the rare 365 GT4 is very likely to rise beyond 200 K€.

It is available now, at a price that will not stay this low for a very long time. She was sold new in Italy, and was more recently in Germany, where we bought it last year. The car has been very seriously maintained over the years. Due to the dry climate where this car has spent most of its life, the structure is very healthy, and all elements have been very well preserved.

Our wonderful example of 365 GT4 2+2 is finished in a delicate and rare shade of light grey with a hint of blue. Unlike many 365 GT4 2+2 which unfortunately have been tampered with, the condition of this car is simply excellent, with strong engine, smooth transmission, and a wonderful exhaust "soundtrack". The leather trim is the original one in black, and still in very good condition, including blue carpets (perhaps replaced at some point). The paintwork was redone very professionally some years ago. The colour is an elegant shade of grey with a hint of blue. The bodywork shows a very strong condition and neat panels alignment.

The mileage on the odometer is 72,500 km ; but this figure is very likely to be true when you inspect the car, and when you drive it. This Ferrari drives and runs very well as she must : engine, gearbox, brakes, suspension, every component appear to work nicely and the sensation of power, with a very strong thrust from the lower revs, combined with the exciting sound of the V12 through the quadruple exhaust.

 

The car is in Paris in our garage, with German documents - and has just been just serviced a couple of months ago.

 

The 365 GT/4 2+2 is heavily under-valued on the current market, and its price has started rising for good reasons. Not only it was the most expensive Ferrari of its time, and very rare (only 388 in Lhd, and very probabby less than 300 still alive), but its engine is very close to the one of the legendary Daytona, and its design is a Ferrari / Pininfarina Classic Masterpiece, signed by Leonardo Fioravanti, who created the style of the Daytona and of the 365 BB.

 

 

PRICE : 125.000 €

 


AUTODROME PARIS Specialist Lamborghini - Pagani - Ferrari - Tel: +33 (0)630 096 491 / +33 (0)145 311 249

 

Tel. +33 (0)630 096 491 ou  +33(0)686 699 827 - worldwide shipment - English website:

COMPLETE LIST OF CLASSIC CARS FOR SALE : CLICK HERE

Your classic for sale ? Autodrome buys Lamborghini, Ferrari, Lotus Europe S1, Maserati, De Tomaso Mangusta.

A few classic cars that you may have bought from AUTODROME Paris or Cannes...

 

  HOME PAGE